Marketing

Entretien avec Luc qui s’est fixé comme objectif d’acheter que des produits français


Reprenez goût à la cuisine avec les marmitte en fonte.

Je devais obtenir un rendez-vous avec Luc, un alsacien qui depuis 2 ans, n’achète que français, ce qui peut sembler à première vue impossible. Ce mode de vie m’intriguait car partout où se pose mon regard, les aliments, les meubles, les vêtements, toutes les choses que j’utilise quotidiennement viennent en grande partie de l’étranger. Je l’ai contacté par mail et il a accepté de me rencontrer à la gare de Turckheim, sa ville natale.

Salut Luc, merci de me recevoir dans cette magnifique commune de Turckheim. J’aimerais que tu te présentes et qu’ensuite tu m’expliques pourquoi tu as décidé de consommer uniquement français?

Bonjour je m’appelle Luc, j’ai 28 ans je travaille dans une banque, je suis célibataire. En fait tout a commencé par une émission à la télévision où une des personnes interviewées expliquait qu’il était illusoire de croire que l’on pouvait acheter que des articles fabriqués en France car un moment ou à un autre on serait amené à se rabattre sur des produits étrangers. J’ai pris cela comme un défi et j’ai voulu essayer.

Et quel a été le résultat?

J’ai commencé par parcourir le net pour avoir des renseignements et j’ai très rapidement pu constater que c’était plus compliqué que ce que j’imaginais, mais comme je l’ai dit, c’est un défi que j’étais prêt à relever! Avec le temps, ce défi m’a permis de changer mon mode de vie et de reprendre en main ma consommation et c’est devenu un acte militant, d’autant que de plus en plus d’entre nous font le choix contraire, sciemment ou pas. Maintenant, je m’efforce de consommer français pour soutenir les petites comme les grandes entreprises françaises. c’est dans cet esprit qu’aujourd’hui nous allons tous les deux visiter le magasin Staub, qui est juste à côté.

Pourquoi as-tu choisi un magasin Staub?

Il me tient à coeur car il est situé dans ma commune donc c’est un honneur pour moi, on y trouve des cocottes en fonte traditionnelles et qui sont fabriquées dans le Nord de la France. La société Staub a été créée en 1974 par Francis Staub, les nombreux produits proposés par la marque sont commercialisés dans toutes la France et à l’étranger. Bien qu’en 2008 Staub ait été acheté par Zwilling, une entreprise allemande, la production est restée en France, c’est toujours un produit français. On peut y trouver de nombreuses pièces haut de gamme comme des sauteuses, des mini-cocottes, des poêles et même des woks, des produits en céramique mais particulièrement des cocottes en fonte, qui sont leurs produits vedettes.

C’est très intéressant mais pourquoi la cocotte en fonte est-elle aussi populaire?

C’est très simple, la cocotte est un ustensile de cuisine essentiel pour réaliser des plats traditionnels français simplement. La fonte est un mélange de métal et de carbone, elle a été inventé en Chine et c’est un bon conducteur de la chaleur. Avec elle, tu peux cuire lentement les aliments en t’assurant qu’ils conservent leurs saveurs et leurs propriétés, ce qui explique pourquoi ces cocottes sont si appréciées par les grands chefs ou les simples cuisinières, les plats mijotent lentement et uniformément, à la fin de la cuisson ils sont savoureux et onctueux, en particulier les viandes. De plus, la cocotte en fonte de Staub est un produit de qualité, elle peut être conservée pendant des années, c’est donc un ustensile de cuisine incontournable.

Nous sommes arrivés au bout de notre entrevue, as-tu une dernière chose à dire?

Consommer français n’est pas si compliqué que ça, au début c’est un peu troublant, il y a tellement d’alternative à trouver mais c’est un bon moyen de changer ses mauvaises habitudes. J’ai pris l’exemple de la marque Staub car son magasin d’exposition est dans ma ville et découvrir cette marque m’a encouragé à manger mieux. Chaque région de France a ses propres entreprises locales dynamiques qui ont un savoir-faire qu’elles entretiennent, elles méritent qu’on les soutienne en achetant leurs produits.

C’était la conclusion, merci Luc maintenant nous pouvons aller visiter le magasin Staub, mon petit doigt me dit que je repartirais avec un article en fonte.

https://youtu.be/pcw_wDcRMCY

Par eeeentreprise, il y a
Marketing

Les rencontres enseignants entreprises de 2016

C'est l'occasion pour nous nous prendre un moment pour nous remémorer un moment fort de la relation enseignants entreprises en revenant sur la journée des Entretiens Enseignants Entreprises qui ont permis à nombreux d'entre nous d'explorer avec plus de précision les  liens forts qui unissent nos deux professions. Ce sont en effet une véritable université d'été du monde de l'enseignement, qui accueille chaque année 450 professeurs et 80 acteurs du monde socioéconomique.eee2016-debut L'évènement bénéficie de nombreux soutiens institutionnels et permet de s'interroger sur des éléments essentiels de notre pratique d'enseignants.

Quelle Europe pour nous demain ?

A l'heure où les tensions régionales sont fortes, que l'adhésion à un projet Européen parait peu sûr et que l'ensemble semble se déliter on peut s'interroger sur la place qu'aura l'Europe demain dans les programes de formations, dans les liens que nous tissons avec nos partneaires au niveau économique et sociétale et nous souhaiterions que ce projet Européen essentiel de formation qui se fait à l'échelle d'Erasmus par exmeple puisse rester perenne. C'est assez surprenant de revneir sur cette journée notamment suite à la sortie de l'Europe par la Grande Bretagne. Mais la question nous apparait néanmoins essentielle.

L'innovation en entreprise (et dans l'école)

On parle souvent de l'innovation des entreprises, l'intelligence artificielle ou la robotsation au service de la productivité et cette donnée même semble se poser aux antipodes des préoccupations qui animent les enseignants. Comment concilier innovation avec un soucis de qualité dans les pratiques pédagogiques et comment assurer tout de même la mise en place d'une école du 21ème siècle. C'est essentiellement la présentation qu'a réalisé pour nous François de Saint Pierre du Cercle Jean-Baptiste Say dont vous pouvez retrouver l'interview ci-dessous.

 

La création d'un monde nouveau passe en effet par notre capacité à l'imaginer et c'est cette volonté que nous poussons en vouloir créer des liens et des ponts au dessus des barrières surtout mentales qui existent entre enseignant et entreprise. Les interviews que nous souhaitons proposer soutiendrons cette démarche avec force et sincérité.

Le programme de la journée de l'EEE 2016.

Les Entretiens Enseignants-Entreprises

L'université d'été du monde de l'enseignement et de l'entreprise

Lancés en 2003, les Entretiens Enseignants-Entreprises sont organisés par l’Institut de l’entreprise en partenariat avec l’Inspection générale de sciences économiques et sociales, Ministère de l'Education nationale (DGESCO), le Conseil d’ Analyse Economique (CAE) et l'Ecole polytechnique.

Par eee2016, il y a